Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles et vidéos. Retrouvez aussi des liens vers mes enquêtes sur ma page facebook : https://www.facebook.com/michelbouffiouxjournaliste

Rita Henkinet : "Ce n’est pas la vie que je leur ai ôtée, c’est leurs souffrances que j’ai éteintes"

Désormais disponible sur ce site, un entretien publié le 11 février 2016 dans Paris Match Belgique.

Les vies d’Audrey (26 ans) et Arnaud (24 ans) étaient handicapées par une infirmité motrice cérébrale, cause de souffrances psychologiques et physiques. Le 2 mars 2013, Rita Henkinet, leur maman, une infirmière habitant à Rocourt, leur a administré des médicaments et les a étouffés dans leur sommeil. Elle a ensuite absorbé des barbituriques pour mourir avec eux. In extremis, elle a survécu. Rita Henkinet sera jugée par la Cour d’assises de Liège pour homicides volontaires avec préméditation. Son procès commence ce lundi 22 février 2016.Dans cet entretien, le seul qu'elle a accordé dans les jours précédents le débat judiciaire, elle parle d’une « histoire d’amour », d’un « devoir d’assistance ». « Ce n’est pas la vie que je leur ai ôtée, c’est leurs souffrances que j’ai éteintes. »

Pour lire l'article en format PDF, cliquez sur le trombone

Rita Henkinet : "Ce n’est pas la vie que je leur ai ôtée, c’est leurs souffrances que j’ai éteintes"
Rita Henkinet : "Ce n’est pas la vie que je leur ai ôtée, c’est leurs souffrances que j’ai éteintes"
Rita Henkinet : "Ce n’est pas la vie que je leur ai ôtée, c’est leurs souffrances que j’ai éteintes"

Vidéo de présentation de l'article paru ce 11 février 2016 dans Paris Match (Belgique)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Michel Bouffioux


Voir le profil de Michel Bouffioux sur le portail Overblog

Commenter cet article