Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le site de Michel Bouffioux

L'Histoire oubliée : Quand les migrants étaient belges

Publié le 24 Septembre 2015 par Michel Bouffioux in Paris Match Belgique

Un article publié dans Paris Match (Belgique), le 17 septembre 2015.

A lire désormais sur ce site

(Cliquer sur le trombone pour ouvrir le PDF).

L'Histoire oubliée : Quand les migrants étaient belges

Comme d’autre pays européens, la Belgique est confrontée à un afflux important de demandeurs d’asile en provenance de Syrie, d’Afghanistan et d’autres zones de la planète dévastées par la guerre, l’insécurité et la misère. On parle d’une crise exceptionnelle mais, en réalité, l’Histoire ressert les plats. On l’a tout à fait oublié mais, dans les rangs de « migrants », il y a eu, à certaines époques pas si lointaines, des centaines de milliers de Belges. Les réfugiés de guerre, bien sûr, mais aussi, au XIXe siècle, énormément d’ouvriers et de paysans qui fuyaient la misère. Des profils de « migrants » qui seraient aujourd’hui qualifiés de « réfugiés économiques ».

Réfugiés belges, 1914.

Réfugiés belges, 1914.

Des centaines de milliers de Belges ont cherché une meilleure vie ailleurs pendant tout le 19ème siècle. Ce tableau d'Eugène Laermans conservé au Musée Fin-de-Siècle à Bruxelles en témoigne.

Des centaines de milliers de Belges ont cherché une meilleure vie ailleurs pendant tout le 19ème siècle. Ce tableau d'Eugène Laermans conservé au Musée Fin-de-Siècle à Bruxelles en témoigne.

Réfugiés belges sur les route en 1914

Réfugiés belges sur les route en 1914

Réfugiés belges, août 1914

Réfugiés belges, août 1914

Réfugiés belges en Hollande, 1914 (Cegesoma)

Réfugiés belges en Hollande, 1914 (Cegesoma)

Population belge fuyant Tirlemont, 1914 (Cegesoma)

Population belge fuyant Tirlemont, 1914 (Cegesoma)

Commenter cet article

Liliane De Gussem 24/09/2015 18:22

comme quoi il est toujours bon de pouvoir se remontrer l'histoire et se rendre compte que finalement c’est l'éternel recommencement
bravo Michel pour cet excellent article !